Romillé fait les Virades de l'espoir à Saint-Gilles

 

 

 

Dimanche 27 septembre, à la place de notre sortie traditionnelle au départ de Romillé, on était allé courir à Saint-Gilles pour les Virades de l'espoir.

Et on s'était même levé plutôt de bonne heure, puisque le rendez-vous était fixé à 8h50 sur le parking à Romillé (8h50 le dimanche, c'est définitivement tôt !).

 

Arrivée à Saint-Gilles vers 9h20, en chemin on a doublé Alexandre qui avait décidé de venir à pieds (non non il n'est pas fou, il prépare le marathon de Vannes).

 

Ci-dessous les vaillants coureurs en pleine préparation. Au final on se retrouve à 12, moins que pour un dimanche habituel. Qui n'est pas là ? Marc qui a une bonne excuse, il a fait 100 km la veille. Erwan qui a une excuse, il s'est blessé en forçant mardi (il est fragile cet homme là !). Loic qui a préféré faire le relais du Semnon que courir pour une bonne cause. Alain, mais il est excusé, c'est dimanche (et puis c'est moi qui écrit l'article). Mickael qui a une excuse, il travaillait. Et beaucoup d'autres que je ne citerai pas, ils n'avaient pas d'excuse (ils peuvent encore m'envoyer leur mot d'excuse par mail, je publierai l'excuse trouvée).

Ensuite départ pour 15 km en 2 boucles au tout petit trop, parfait pour de la récup. Enfin à ce rythme là, on aurait pu y passer la journée.

 

Petit moment d'hésitation en arrivant à un Y. Flottement au niveau de l'organisation : à droite ou à gauche ? Droite, gauche, droite, gauche ?

Finalement c'était à gauche. On me demande de prendre une photo. Pourquoi suis-je toujours le seul à avoir un appareil photo ?

 

Arrivée au bout de 15 km, après avoir un peu forcé, c'est difficile de rester à moins 10km/h pendant 15 km. Avec Hervé on se fait 2 tours d'étang supplémentaire, on n'a pas eu notre dose (1h40mn pour moi aujourd'hui).

 

On finit en discutant un peu. Remerciement de l'organisation à Romillé pour s'être déplacé nombreux (il est vrai qu'avec nos maillots verts on est visible).

Sur cette photo vous remarquerez l'élégance toute naturelle d'Hervé. Il a probablement attrapé la même chose que Marc : c'est peut-être dangereux de trop courir ?

 

Ensuite retour en voiture à Romillé. On ramène Alexandre qui a décidé de ne pas rentrer en courant. Un peu paresseux aujourd'hui le Alexandre, il n'a fait que 2h15.

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    alain (lundi, 28 septembre 2009 18:59)

    ben ouais, j'pouvais pas, c'était dimanche! en ce qui concerne Hervé, c'est l'effet Patrice...D'autre pense qu'il pariait sur la longueur et comme Stéphane n'y croyait pas, "mon oeil...", Hervé a démontré!